FERMETURE ESTIVALE |

Du dimanche 14 juillet au jeudi 29 août (inclus). La billetterie en ligne reste ouverte.

 

  • TRAHISONS-A4
Vendredi 16 Janvier
  • Grande salle, 20h30
  • Tarif A : 16/18/24€
  • Durée : 1h15
  • De Harold Pinter
  • Adaptation et mise en scène Daniel Mesguich
  • Assistante à la mise en scène Sarah Mesguich
  • Avec Daniel Mesguich, Eric Verdin, Sterren Guirriec, Grégory Corre
  • Son et lumière Angélique Bourcet
  • Costumes Dominique Louis et Sohrab Kashanian
  • Décors et accessoires Camille Ansquer

Production : Miroir et Métaphore – Cie Daniel Mesguich

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – DGCA, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM et du Jeune Théâtre National.

  • « L’inconscient devient conscient, le caché se montre, le oui se fait non, ou l’inverse, l’intérieur tourne en extérieur. Vertigineusement. Trahisons, ou le vertige du théâtre. »

    Daniel Mesguich, metteur en scène
  • « Les trois acteurs (…) excellents dans tous les registres de la vie, nous offrent dans cette belle mise en scène de Daniel Mesguish un spectacle tout en finesse et subtilité, décortiquant minutieusement les rapports amoureux ou simplement humains. »

    Le Bruit du Off
  • « Son « intelligence du texte » apparaît apte à traduire les basculements infimes se produisant au sein du drame. En livrant au passage les états d’âme d’un personnage… Une prestation qui marque. »

    Toute la culture - À propos de Daniel Mesguish -

Daniel Mesguich, habitué à monter des textes de répertoire, s’attaque à une œuvre majeure du théâtre contemporain, déjà devenue un classique : Trahisons, du dramaturge et prix Nobel de littérature anglais Harold Pinter, écrite en 1978. Elle met en scène Emma, qui a trompé son mari Robert avec le meilleur ami de ce dernier, Jerry. Dans une suite de courts tableaux à la fois réalistes et pleins d’humour, Pinter aborde la figure triangulaire de la femme, du mari et de l’amant sous un angle avant tout psychologique, décortiquant la succession de « micro-trahisons » qui détruisent une histoire d’amour.

À travers une construction à la chronologie inversée qui permet de « remonter » dans le temps, le spectateur réalise que, comme dans les tragédies, tout était écrit. Marquée par le poids des non-dits, des mensonges, des malentendus, Trahisons offre aux comédiens des finesses et des subtilités de jeu infinies. Et, en posant en permanence la question de la frontière entre le vrai et le faux, interroge le théâtre lui-même.

Production : Miroir et Métaphore – Cie Daniel Mesguich

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – DGCA, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM et du Jeune Théâtre National.