• Mauvaises filles !
    © Gaston Paris Roger-Viollet
  • Mauvaises filles !
    © DR
Mardi 10 Janvier Mardi 10 Janvier
  • Auditorium, Mar 10 Janvier 20h30
  • Auditorium, Mar 10 Janvier 14h30
    Scolaire
  • Tarif B : 12/14/16€
  • Durée : 1h20
  • Tout public dès 14 ans
  • Texte Sonia Chiambretto
  • Conception et mise en scène Sandrine Lanno
  • Avec Lola Blanchard, Evelyne Didi, Paola Valentin, Benedicte Villain (musicienne)

Collaboratrice artistique Isabelle Mateu

Scénographie Camille Rosa

Création lumière Dominique Bruguière

Création costumes Nathalie Pallandre

Création sonore Cédric Colin et Bénédicte Villain

Assistanat lumière et régie générale Anne Roudiy

Administration de production Fanélie Honegger

Production L’Indicible Compagnie

Coproduction Théâtre de Chelles, Scène de recherche de l’ENS Paris-Saclay, Comédie de Béthune – Centre Dramatique National

Avec le soutien de la DRAC Compagnonnage d’auteur, de la Région Ile-de-France – Aide à la création, du département de Seine-et-Marne – Aide à la création de la SPEDIDAM, du Théâtre du Rond-Point (Paris), Les Passerelles (Pontault-Combault), en cours…

Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

Avec le dispositif d’insertion de l’ÉCOLE DU NORD, soutenu par la Région Hauts-de-France et le Ministère de la Culture

L’Indicible Compagnie est soutenue par la région Ile-de-France au titre de la Permanence Artistique et Culturelle.

Sonia Chiambretto est représentée par L’Arche, agence théâtrale http://www.arche-editeur.com

Dans le cadre de la résidence de L’Indicible Compagnie à la Scène de recherche de l’ENS Paris-Saclay, un travail sociologique a été mené avec des élèves de l’ENS et CentraleSupélec sous la direction de Natacha Chetcuti-Osorovitz qui a nourri la création.

« Les filles sages vont au ciel, les autres où elles veulent. »
Ute Ehrhardt (psychologue et psychothérapeute)

Jeunes et insoumises, elles brûlent d’une soif vitale d’émancipation. Danser toute la nuit, barauder dans la ville, vivre comme elles veulent, sortir des cadres, loin des familles, de l’ordre moral et sexuel. Elles passent devant le juge des enfants, finissent dans des institutions disciplinaires. Dans les années cinquante, on les enferme au Bon Pasteur. En 2020, on les place en milieu fermé. Ici, une chambre grillagée, une route, un ciel et la liberté folle de ces jeunes filles. Sandrine Lanno, artiste associée au Théâtre de Chelles, compose une mosaïque de portraits de femmes authentiques à soixante-dix ans d’écart, révoltées des années cinquante ou rebelles d’aujourd’hui. Sonia Chiambretto mixe fiction et documents pour donner une langue puissante et musicale, théâtrale et poétique à ces figures d’adolescentes, à ces jeunes filles qui s’opposent à l’autorité et résistent aux injonctions.

Collaboratrice artistique Isabelle Mateu

Scénographie Camille Rosa

Création lumière Dominique Bruguière

Création costumes Nathalie Pallandre

Création sonore Cédric Colin et Bénédicte Villain

Assistanat lumière et régie générale Anne Roudiy

Administration de production Fanélie Honegger

Production L’Indicible Compagnie

Coproduction Théâtre de Chelles, Scène de recherche de l’ENS Paris-Saclay, Comédie de Béthune – Centre Dramatique National

Avec le soutien de la DRAC Compagnonnage d’auteur, de la Région Ile-de-France – Aide à la création, du département de Seine-et-Marne – Aide à la création de la SPEDIDAM, du Théâtre du Rond-Point (Paris), Les Passerelles (Pontault-Combault), en cours…

Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

Avec le dispositif d’insertion de l’ÉCOLE DU NORD, soutenu par la Région Hauts-de-France et le Ministère de la Culture

L’Indicible Compagnie est soutenue par la région Ile-de-France au titre de la Permanence Artistique et Culturelle.

Sonia Chiambretto est représentée par L’Arche, agence théâtrale http://www.arche-editeur.com

Dans le cadre de la résidence de L’Indicible Compagnie à la Scène de recherche de l’ENS Paris-Saclay, un travail sociologique a été mené avec des élèves de l’ENS et CentraleSupélec sous la direction de Natacha Chetcuti-Osorovitz qui a nourri la création.