FERMETURE DU THÉÂTRE DE CHELLES
Mise à jour : mardi 24 novembre (17h30)
En raison du confinement, le Théâtre de Chelles est fermé au public jusqu’au 1er décembre 2020 au moins.
Les spectateurs ayant réservé un billet pour Little Nemo (6-7 nov), D’autres (13 nov) et Alabama Song (27 nov) ont été contactés par mail ou courrier le 6 novembre.
Ton père (4 déc) est reporté au 2 avril 2021. Tous les spectateurs ayant réservé un billet ont été contactés le 19 novembre par mail afin de proposer le report, l’échange avec un autre spectacle ou le remboursement.
Le concert de La Grande Sophie (20 nov) après une première annulation sans report est finalement reporté au 24 avril 2021, les spectateurs ont été contacté les 19 et 27 novembre par mail.
Toute petite suite (4-5 déc) est annulé et ne sera pas reporté sur la saison en cours.
Les spectateurs de Voyage Voyage et L’Expérience de l’arbre (12-13 déc.) dans le cadre du Festival Impatience seront prochainement informés d’un éventuel report sur la saison ou d’une annulation.
Pour toute question concernant vos démarches, nous vous invitons à appeler la billetterie aux horaires habituels d’ouverture au 01 64 210 210.
  • L'Enfer du Net
Jeudi 6 Février Vendredi 7 Février
  • Grande salle, Jeu 6 Février 14h30
    Représentation supplémentaire
  • Grande salle, Ven 7 Février 14h30 · 20h30
  • Tarif B : 12/14/16€
  • Durée : 1h10
  • Dès 12 ans
  • De Ariane Boumendil et Pascale Oudot – Cie Les vagues tranquilles
  • Mise en scène Mikaël Chirinian

Création de Ariane Boumendil et Pascale Oudot
Avec la collaboration de Mikael Chirinian
Avec Ariane Boumendil et Pascale Oudot
Mise en scène Mikael Chirinian.
Affiche © Adjim Dangar
Production Cie Les Vagues Tranquilles
Soutiens et coproduction Théâtre de Chelles, Ville de Nangis, Ville de Torcy, Théâtre Luxembourg Meaux, Festival des Mises en Capsules, Les Ateliers Francoeur, Les Studios de Virecourt

Photographie © Calypso Baquey

 

En raison de la forte demande pour ce spectacle, une représentation a été ajoutée le jeudi 6 février à 14h30 et toutes les représentations sont déplacées en Grande salle.

 

Travail, hyperconnexion, burn out… Deux chercheuses en santé publique témoignent de leur descente aux enfers. Elles racontent leur addiction au net et comment elles s’en sont sorties. Elles sont doctes, impliquées et le discours fait de poncifs. On pourrait redouter l’ennui d’une conférence, mais très vite, on s’attache à leur duo burlesque. L’une enthousiaste et hilare est spécialiste des épidémies, l’autre concernée et soupe au lait travaille sur les médecines alternatives ; l’une est en flot continu, l’autre est en économie, en retenue..

Très vite, la conférence emprunte des chemins imprévus, de glissement en sortie de route, leur langage change, on s’aperçoit petit à petit qu’elles ne s’en sont jamais libérées. Nos deux chercheuses se retrouvent happées dans un monde parallèle – et nous avec elles – avec un langage onirique fait de liens, d’hyperliens, de théorie du complot, d’achat compulsif, de sms… Tout se déforme, se transforme. Elles disparaissent à elles-mêmes.

Création de Ariane Boumendil et Pascale Oudot
Avec la collaboration de Mikael Chirinian
Avec Ariane Boumendil et Pascale Oudot
Mise en scène Mikael Chirinian.
Affiche © Adjim Dangar
Production Cie Les Vagues Tranquilles
Soutiens et coproduction Théâtre de Chelles, Ville de Nangis, Ville de Torcy, Théâtre Luxembourg Meaux, Festival des Mises en Capsules, Les Ateliers Francoeur, Les Studios de Virecourt

Photographie © Calypso Baquey