PASS SANITAIRE : Suite aux annonces gouvernementales, un pass sanitaire (vaccination ou test) sera demandé à toute personne de plus de 18 ans pour les spectacles en salle à partir du 21 juillet 2021. Le masque reste obligatoire.

  • Discours de la servitude volontaire
  • Discours de la servitude volontaire
Mardi 9 Avril
  • Grande salle, 20h30
  • Tarif B : 12/14/16€
  • Durée : 1h10
  • à partir de 15 ans
  • D’après Discours de la servitude volontaire Etienne de la Boëtie
  • Adaptation et mise en scène Stéphane Verrue
  • Compagnie avec vue sur la mer
  • Avec François Clavier
  • Lumière David Laurie
  • Confection costume Alfio Scalisi

Traduction en français moderne Séverine Auffret (Editions Fayard, 1995)

Production/ diffusion Cie avec vue sur la mer

Remerciements à La Comédie de Béthune et au Centre Dramatique National Nord – Pas de Calais

La Compagnie avec vue sur la mer reçoit le soutien de la Région Nord – Pas de Calais, de la DRAC Nord – Pas de Calais, du Conseil Général du Pas de Calais et de la Ville d’Arras.

© Photos PIDZ

  • « François Clavier, un de nos plus grands acteurs, joue seul ce texte sidérant de clarté politique. »

    France Inter
  • « François Clavier ( …) s’en fait l’interprète aussi fin que rigoureux, aussi juste que pétillant. Il ne fait pas seulement entendre un « grand » texte. Il donne à voir, à vivre, à toucher presque, une pensée en mouvement. »

    La Croix

Vers 1550, Etienne de la Boëtie, alors âgé d’à peine 17 ans, écrit un texte lumineux qui scellera son amitié avec Montaigne, et sera salué de siècle en siècle, jusqu’à aujourd’hui : le Discours de la servitude volontaire. Il y explore les mécanismes de la tyrannie ainsi que notre rapport ambigu au pouvoir et à la soumission. Qu’est-ce qui fait qu’un peuple tout entier se laisse asservir ? Et que doit-il faire pour recouvrer sa liberté ? A travers l’interprétation magistrale de François Clavier sont révélées l’intelligence et la limpidité de ce texte de la Renaissance, mais aussi son incroyable modernité.

« Ce que dit La Boëtie de la peur, de la bassesse, de la complaisance, de la flagornerie, de l’humiliation de soi-même, de l’indignité, (…) par sa vérité criante – et combien actuelle !- donne, sainement, froid dans le dos. » Séverine Auffret, traductrice en français moderne du Discours de la servitude volontaire

Traduction en français moderne Séverine Auffret (Editions Fayard, 1995)

Production/ diffusion Cie avec vue sur la mer

Remerciements à La Comédie de Béthune et au Centre Dramatique National Nord – Pas de Calais

La Compagnie avec vue sur la mer reçoit le soutien de la Région Nord – Pas de Calais, de la DRAC Nord – Pas de Calais, du Conseil Général du Pas de Calais et de la Ville d’Arras.

© Photos PIDZ