PASS SANITAIRE : Suite aux annonces gouvernementales, un pass sanitaire (vaccination ou test) sera demandé à toute personne de plus de 18 ans pour les spectacles en salle à partir du 21 juillet 2021. Le masque reste obligatoire.

  • DSC_0303
  • DSC_0191 Courteline
Vendredi 19 Octobre
  • Grande salle, 20h30
  • Tarif B : 12/14/16€
  • Durée : 1h35
  • De Georges Courteline
  • Mise en scène Jean-Louis Benoit
  • Avec Thomas Blanchard, (lui dans "La Peur des coups", Des Rillettes dans "Les Boulingrin"), Ninon Brétécher (Elle dans "La Peur des coups", Félicie dans "Les Boulingrin") Valérie Keruzoré (Valentine dans "La Paix chez soi", Madame Boulingrin dans "Les Boulingrin") et Sébastien Thiéry (Trielle dans "La paix chez soi", Boulingrin dans "Les Boulingrin")
  • Scénographie Laurent Peduzzi
  • Costumes Marie Sartoux
  • Création lumières Olivier Tisseyre
  • Maquillages et coiffures Cécile Kretschmar
  • Maquilleuse/coiffeuse Isabelle Lemeilleur

Production Théâtre National de Marseille La Criée, Compagnie de Jean-Louis Benoit. La Compagnie de Jean-Louis Benoit est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication.

La Peur des coups, La Paix chez soi et Les Boulingrin sont publiés aux éditions Flammarion, 1965.

© Photos Antoine Benoit

  • « Cruellement drôle (…). On s’y délecte grâce à des scènes de ménage intemporelles, réalistes, cruellement désopilantes. »

    Le Figaro
  • « Dans leurs rôles de désenchantés cyniques que leurs frustrations rendent d’une cruauté sans limite face au conjoint qu’ils ne désirent plus, dont ils ont juste besoin pour ne pas être définitivement seuls, ces quatre-là sont épatants de drôlerie. »

    Télérama
  • « Derrière la verve et le rire, se cache un regard impitoyable sur la petite humanité. (…) les quatre comédiens s’en donnent à cœur, à corps joie (…) ils se montrent abominables avec une telle innocence, un tel contentement qu’ils seraient pour peu émouvants. Ne seraient-ils pas, par instants, nos semblables ? »

    La Croix

Contrairement à ses contemporains « vaudevillistes » Labiche, Guitry ou Feydeau, Courteline se spécialise dans des pièces courtes, sans quiproquo ou suite de rebondissements. Inventeur de formes nouvelles à la fin du 19ème siècle, il s’attache à saisir la vérité d’un instant : dans ces trois pièces ayant pour thème une scène de ménage, il décortique, avec un regard aigu, féroce et drôle, des relations de couple basées sur la ruse et le mensonge.

Les mêmes comédiens interprètent les trois pièces, avec un jeu d’une énergie débordante. Portés par une mise en scène tonique, ils tendent un miroir peu reluisant aux spectateurs, les incitant à rire des aspects les plus absurdes, les plus mesquins, de la nature humaine.

Production Théâtre National de Marseille La Criée, Compagnie de Jean-Louis Benoit. La Compagnie de Jean-Louis Benoit est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication.

La Peur des coups, La Paix chez soi et Les Boulingrin sont publiés aux éditions Flammarion, 1965.

© Photos Antoine Benoit