Mise à jour : mardi 6 avril 2021 (15h15)
Depuis le 29 octobre 2020, le théâtre est fermé au public.
Tous les spectacles jusqu’au 4 mai inclus sont annulés. Actuellement, seuls les spectacles Le chant du périnée, Les 3 cochons, Incandescences et Comme la mer, mon amour sont reportés sur cette même saison 20-21 en mai et en juin sous réserve de la réouverture du théâtre. Veuillez consulter régulièrement la programmation pour connaître les nouvelles dates ou les annulations.
À partir du 1er février, nous remboursons systématiquement tous les billets des spectacles annulés.
–> Formulaire de remboursement spectacles janvier/février 2021 (cliquez ici)
–> Formulaire de remboursement mars 2021 (cliquez ici)
–> Formulaire de remboursement avril et début mai 2021 (cliquez ici)
Aussi, nous suspendons temporairement la billetterie en ligne jusqu’à l’annonce de réouverture du théâtre.
La billetterie par téléphone du théâtre reste disponible uniquement par téléphone au 01 64 210 210 les mardis, mercredis et vendredis de 13h30 à 19h, et samedis de 13h30 à 18h pour toutes informations.
Tout l’équipe du théâtre continue de travailler dans la bonne humeur malgré la fermeture afin d’organiser au mieux nos retrouvailles !
  • Comme la mer, mon amour_20190610_2203102_creditsDR
    © DR
Samedi 26 Juin

COMME LA MER, MON AMOUR

Création 2020 

PrécédentMardi 15 JuinINCANDESCENCESCréation 2020
  • Auditorium, 20h30
    (Attention : changement de salle)
  • Tarif B : 12/14/16€
  • Durée : 1h30
  • Tout public dès 15 ans
  • Écriture, mise en scène et interprétation Boutaïna El Fekkak, Abdellah Taïa - La Cie d'un pays lointain

 

Écriture, mise en scène et interprétation Boutaïna El Fekkak, Abdellah Taïa

Production La compagnie d’un pays lointain
Coproduction Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines ; Institut Français – Fonds « Des mots à la scène » pour les dramaturgies du Sud et des Caraïbes, en cours

 

# : amour, exil, retrouvailles

 

ATTENTION : INITIALEMENT PROGRAMMÉ LE MARDI 30 MARS, CE SPECTACLE EST REPORTÉ AU SAMEDI 26 JUIN.

Ils se sont rencontrés dans un temps ancien au moment du début de l’exil, de leur Maroc natal à Paris. Puis, ils se sont reconnus un soir dans un théâtre, dix-neuf ans après. Elle est actrice et sillonne le pays pour des créations (dont Elle brûle de Caroline Guiela Nguyen qui l’a amenée à Chelles en 2015). Lui est écrivain et cinéaste, auteur notamment d’ Un pays pour mourir et, plus récemment de La vie lente.

Le soir de leurs retrouvailles, ils errent dans Paris et parlent longuement de leur passion commune pour les films égyptiens. Les voici à nouveau réunis et cet instant leur insuffle le désir d’écrire. Écrire sur l’inévitable retour des fantômes, sur la nécessaire confrontation avec le passé, sur l’attente éternelle d’un miracle, sur le silence d’une chanson. Une chanson de Samira Saïd, Zayyi el-bahr, habbibi : Comme la mer, mon amour.

 

 

 

 

Écriture, mise en scène et interprétation Boutaïna El Fekkak, Abdellah Taïa

Production La compagnie d’un pays lointain
Coproduction Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines ; Institut Français – Fonds « Des mots à la scène » pour les dramaturgies du Sud et des Caraïbes, en cours

 

# : amour, exil, retrouvailles